Perennial : Entreprendre à tout âge

perennial entreprendre à tout âge

À quel âge se considère-t-on trop vieux pour changer de métier ou se mettre à son compte ? 40 ans ? 60 ans ? En guise de réponse, les sociologues nous catégorisent selon nos âges. Ils nous donnent même des petits noms : les baby boomers, les milleniums… Mais les perennials, eux, ne rentrent dans aucune case. Ils ne se définissent pas en fonction de leur âge ou de leur génération, mais par leur état d’esprit. Un perennial peut rêver sa vie et entreprendre à tout âge. De 20 à 80 ans, il s’autorise à vivre libre, à l’écart des diktats et conditionnements de la société. Voyons comment cet inclassable réussit dans l’entrepreneuriat :

C’est Gina Pell, la cofondatrice du site américain The What, qui a inventé le terme « perennial ». En français, ce mot signifie littéralement «plante vivace». Contrairement à une annuelle qui ne fleurit qu’une seule fois, les plantes vivaces ont la faculté de survivre à l’hiver et de refleurir plusieurs saisons.

Un perennial désigne donc des femmes et des hommes qui ont la capacité de se réinventer, quel que soit leur âge, loin des codes inculqués par la société. Ils ne se définissent jamais selon leur nombre d’années ou leur génération. Ce qui compte vraiment c’est leur état d’esprit.

Il suffit de les observer pour voir comment le mindset impacte leur vie. Ils créent un nouvel art de vivre et transmettent l’envie de s’accomplir. Toujours au courant de tout, à l’affût des nouvelles technologies, curieux et épanouis, ils donnent à chacun la soif d’agir sans attendre des années.

Comme l’explique Josiane Asmane dans son livre « Les fleurs de l’âge », les perennials les plus emblématiques sont des femmes. C’est sûrement dû au gap bien plus important qu’elles vivent entre le moment où elles sont mises au ban de la société et leur renaissance. Au lieu de s’éteindre, elles gagnent en puissance. Elles ont une telle fabuleuse capacité à rebondir que leur rayonnement force l’admiration.

En fait, il existe un décalage énorme entre l’image que l’on se fait du troisième âge et les perennials. Dans l’imaginaire collectif, vieillir c’est perdre en capacités physiques et cognitives, en dynamisme. Or, les perennials démontent les clichés. Ils montrent que tout est possible à toutes les étapes de notre vie.

🧐 L’âgisme, une barrière mentale à la création d’entreprise

Selon le dictionnaire, l’âgisme est une «discrimination basée sur l’âge des individus». Au-delà des préjugés, c’est aussi prendre ses décisions en fonction de ce que la société attend de nous. À chaque étape de notre vie, on s’impose de cocher les cases escomptées : 

  • à 20 ans, on est inconscient ou invincible ;
  • à 60 ans, on est rangé ou on attend la retraite ;
  • à 30 ans, on est…

En réalité, tout est question de comportement. Si l’on prend position en fonction de nous et non de notre âge, on évite les écueils.

Hommes et femmes inégaux devant les affres du temps

La société perçoit différemment les quinquagénaires hommes et femmes. Dans l’inconscient coffectif, un quinqua mûrit et gagne en sagesse tandis qu’une femme vieillit. C’est abrupt. En entreprise, le sort de la gent féminine est encore moins enviable. Contrairement à ses collègues masculins, elle est régulièrement victime d’âgisme.

Âgisme Vs Jeunisme

Ces termes désignent tous les deux des préjugés, des discriminations, mais ils s’appliquent à des réalités très différentes.

👉 Le jeunisme consiste à contrer la vieillesse et aller vers la jeunesse. Les jeunes sont souvent victimes de cette ségrégation. Ils ont la hantise de la péremption, que tout s’arrête brutalement. Ainsi :

  • à 20 ans, on les convainc d’acheter leur première crème anti-rides ;
  • à 30 ans, la société leur fait comprendre que la roue tourne ;
  • à 45 ans, l’entreprise les étiquette « seniors » ;
  • à 50 ans, les femmes sont considérées sur le déclin, voire éconduites.

👉 L’âgisme concerne à la fois des personnes jeunes et âgées. L’âge devient un critère qui sert à catégoriser des personnes qui vont subir des préjudices et être désavantagées. Qui n’a jamais entendu ces réflexions :

  • « Il ne sait rien faire : c’est normal, il est jeune. »
  • « La vieille, elle tricote du chapeau. »
  • « Elle est bien conservée pour son âge. »

Les conséquences de l'âgisme

L’âgisme, ce sont des réflexions tellement automatiques et  intégrées à nos vies qu’on n’y prête même plus attention.
Et pourtant ! L’ONU a établi un rapport mondial sur le sujet  quelque peu effrayant :

  • une personne sur deux est victime de remarques âgistes ;
  • 6.3 milliards de dépressions sont dues à l’âgisme et aux préjugés liés à l’âge.

Nos pensées, prophéties autoréalisatrices

L’être humain produit en moyenne 70 000 pensées par jour et 90 % d’entre elles sont ressassées quotidiennement. Celles-ci conduisent à faire les mêmes choix et adopter des comportements similaires en permanence.
Si l’on rumine « qu’on est trop vieux pour une reconversion professionnelle », cette pensée va finir par s’accomplir comme une prophétie autoréalisatrice. À force de répétition, l’inconscient va accepter cette suggestion et provoquer les effets désirés.

💪 L’état d’esprit perennial, un terreau propice à l’entrepreneuriat (sans limite d’âge)

La liberté

Contrairement à ce que les normes sociales nous inculquent, le perennial s’autorise à vivre des expériences en fonction de ses envies et non selon ce qui « convient » à sa génération. Il ne s’interdit pas de créer un blog, une entreprise, de réseauter ou de voyager sous prétexte « qu’il est trop vieux » ou « que c’est trop tard ».

En arrêtant de penser en nombre d’années, il fait tomber les barrières mentales et acquiert la liberté de ne pas s’imposer des choix par défaut. Le problème ce n’est pas l’âge en lui-même, mais le comportement qu’on adopte vis-à-vis de celui-ci.

L'estime de soi et la confiance en soi

Changer son mode de pensée et stopper les remarques âgistes permet de renforcer l’estime de soi. En effet, dès que l’on arrête de se dénigrer et se dévaloriser, notre cerveau reconstruit une meilleure image de nous-même.
D’autre part, se focaliser sur ses désirs profonds et non le qu’en-dira-t-on, améliore le degré de confiance en soi. Exit le syndrome de l’imposteur et les croyances limitantes, on retrouve ainsi l’envie de créer, de devenir indépendant·e.

L’orientation vers le futur

Les perennials ne sont pas du genre à être nostalgiques du passé. Ils n’ont pas non plus le syndrome du rétroviseur où « tout était mieux avant ». Au contraire, ils sont toujours bien ancrés dans le présent en train de monter de nouveaux projets, de préparer leur prochain voyage, de réaliser leurs rêves, de se faire plaisir, de visualiser leur futur business.

L’ouverture aux autres sans discrimination d'âge

Les perennials ont des ami·es de tous les âges. Ils s’enrichissent d’échanges intergénérationnels. Cela leur permet d’avoir une multitude de points de vue et un esprit très ouvert. Ils sont dans le partage et la transmission naturelle de leurs savoirs et compétences.

Ainsi, de nombreux « déretraités » travaillent bénévolement auprès d’associations. D’autres s’épanouissent en créant leur entreprise. Ils deviennent souvent un modèle pour les générations suivantes.

L’état d'esprit positif, booster de créativité

N’est-il pas plus enrichissant de cocher ses propres cases en fonction de son épanouissement que celles que la société nous impose ? Pourquoi ne pas commencer sa journée en interrogeant son moi profond :

  • Aujourd’hui, qu’est-ce que j’ai envie de vivre ?
  • Comment je me sens ?
  • Que vais-je m’autoriser ?
  • De quoi ai-je besoin ?

👍 Perennials : la positive attitude pour entreprendre à tout âge (de 20 à 80 ans)

Être jeune et perennial

Oui, on peut être jeune et perennial. Ce n’est pas une question d’âge mais de mindset et de choix de vie. Certains, jeunes d’après leur carte d’identité, sont déjà vieux dans leurs pensées et leurs comportements. D’autres adhèrent totalement à l’état d’esprit « perennial » sans attendre que l’horloge ne tourne.

L'expérience des quadras et quinquas

À partir de la quarantaine, la connaissance du monde du travail et l’accumulation des compétences professionnelles offrent un solide bagage pour changer de cap sans trop de risques. Ceux qui rêvent de devenir indépendants pourront mettre leur expérience à profit sans avoir à repartir de zéro.

La maturité

À mi-chemin de sa vie professionnelle, on a davantage de recul pour analyser ses capacités et ses points forts. L’entrepreneur qui sommeille en nous prendra ses décisions de manière réfléchie et posée.

La curiosité sans limites

Le perennial est mû par une curiosité dans tous les domaines. Tout l’intéresse. 

Le goût des nouvelles technologies

Les perennials vivent dans l’air du temps. Ancrés dans le présent, ils sont à l’aise, voire passionnés par les nouvelles technologies.

Une insatiable envie d’apprendre et d’évoluer

Les perennials sont des boulimiques de savoir, toujours en train d’apprendre. Leur curiosité les pousse à découvrir des nouveautés, lancer des projets, se renouveler en permanence.

En 2040, 30 % de la population aura plus de 60 ans. Notre société est vieillissante, et paradoxalement, elle adopte des comportements jeunistes. Ce qui n’empêche pas certains jeunes dans leur âge d’être déjà vieux dans leur tête… et certaines personnes plus âgées d’être rayonnantes et magnétiques. Être perennial, ce n’est pas une question de nombre d’années mais d’état d’esprit et de choix de vie. Et vous, vous sentez-vous l’âme d’un perennial et capable d’entreprendre à tout âge ?

Cet article vous a plu ? 📌 Épinglez-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard !

logo pinterest
entreprendre à tout âge

Envie d'en savoir davantage sur le web entrepreneuriat ?

Peut-être aimerez-vous aussi ces articles :

vision entrepreneuriale

Définir sa Vision d'Entrepreneur

Définir votre vision d'entrepreneur est une étape cruciale pour la réussite de votre projet. Voici ...

croyances limitantes à transformer pour son business

Croyances Limitantes de l'Entrepreneur

Les croyances limitantes minent votre mindset et freinent votre business. Voici comment les...

devenir blogueur professionnel

Travail à Domicile : 17 métiers internet

Vous avez envie de travailler sur internet depuis chez vous ? Voici 17 idées de métiers internet...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page