Bac à Sable Google : comment un jeune site peut-il l’éviter ?

bac à sable google sandbox

L’effet bac à sable de Google (Google Sandbox) est une question qui divise encore aujourd’hui les consultants SEO. Les jeunes sites internet rencontrent souvent des difficultés de classement à leurs débuts. Ils seraient mis en quarantaine. Le bac à sable existe-t-il toujours ? Comment éviter cette période de probation et quelles sont les bonnes pratiques pour éventuellement en sortir ? Voici quelques pistes pour mieux comprendre ce phénomène et améliorer le référencement des nouveaux sites.

En 2004, des référenceurs ont remarqué qu’il était plus facile de référencer un site récent avec Bing ou Yahoo qu’avec Google. C’est là qu’est née la théorie du bac à sable de Google. Depuis lors, de nombreux experts SEO se sont penchés sur le sujet.

Google Sandbox est un filtre instauré pour empêcher les nouveaux venus de figurer en bonne place dans les pages de résultats. L’hypothèse avancée est qu’ils ne peuvent pas se classer avant d’avoir atteint un certain âge. La durée fait débat. Certains consultants SEO parlent d’un mois et d’autres d’un an.

L’algorithme de Google serait très sélectif sur le positionnement des nouveaux arrivants, en particulier sur des mots-clés populaires. Il favoriserait les blogs plus anciens et les considérerait comme plus légitimes. D’autres y voient la conséquence des filtres antispam déployés par Google.

Toujours est-il que l’effet bac à sable correspond à la mise au placard d’un site en attendant qu’il ait fait ses preuves. Il ne s’agit pas d’une punition à proprement parler, mais plutôt d’une période initiatique liée à ses débuts.

L’idée, derrière tout ça, c’est qu’un nouveau blog ne peut pas être aussi pertinent qu’un plus ancien.

🤔 Le bac à sable de Google (Sandbox) existe-t-il vraiment ?

> Qu’en pensent les experts en référencement ?

En 2009, Rand Fishkin de Moz a affirmé que SEOmoz a passé neuf mois dans la Sandbox malgré de nombreux backlinks.

Aujourd’hui encore, certains professionnels du SEO sont convaincus de son existence pendant que d’autres en doutent. Après tant d’années, le débat perdure.

Des référenceurs déclarent que leur site web se positionne bien juste quelques semaines après son lancement. D’autres pensent qu’une force empêche le leur de progresser pendant plusieurs mois.

Dans l’ensemble, l’effet bac à sable semble être devenu une réalité quotidienne normale pour le classement sur Google. Pour bien vous positionner sur tout mot-clé concurrentiel, vous devez être en mesure de prouver une certaine autorité.

> Qu’en disent les représentants de Google ?

éviter le bac à sable

Ils ont nié à plusieurs reprises l’existence de la Sandbox (bac à sable).

Par exemple, voici ce tweet (août 2019) de John Mueller, Senior Webmaster Trends Analyst chez Google :
« There is no sandbox » (le bac à sable n’existe pas).

Matt Cutts (ex-ingénieur Google) disait de la Sandbox : « ce n’est pas un filtre punitif, mais plutôt une réaction survenue suite à la mise à jour majeure de l’algorithme de positionnement en 2004. »

En 2020, Google parle d’estimation sur les signaux de classement.

Lors d’une conférence en janvier 2020, les webmasters ont questionné John Mueller au sujet du classement des nouveaux sites. On lui a demandé si ces derniers pouvaient se positionner sur des mots-clés compétitifs en étant jugés seulement sur la pertinence de leur contenu et non sur leur ancienneté.
Voici la réponse de John Mueller :

« Nous utilisons de nombreux facteurs différents pour l'exploration, l'indexation et le classement.

Et parfois, cela signifie que des sites web complètement nouveaux apparaissent très visiblement dans la recherche.

Parfois, cela signifie également que les choses peuvent prendre un peu de temps pour se réguler.

En particulier, avec des sites web entièrement nouveaux, l'une des difficultés que nous avons est que nous n'avons peut-être pas beaucoup de signaux pour ces sites web, nous devons donc faire des estimations.

Et selon la façon dont nous faisons des estimations, cela peut parfois signifier qu'au début, nous donnons à ce site un peu plus de visibilité qu’il n’aurait dû avoir.

Cela pourrait aussi signifier qu'au début, nous donnons à ce site web moins de visibilité qu’il aurait mérité.

Donc, ce temps nécessaire pour comprendre le site web et comprendre comment il s'intègre avec le reste du web, ça reste toujours un facteur ici.

Mais cela peut aller dans les deux sens. Cela peut aller dans le sens où vous avez une grande visibilité au début. Et il se peut aussi que vous soyez moins visible au début. Puis, nous comprenons votre site web et comment il s'intègre avec le reste du web et nous pouvons en quelque sorte ajuster cela.

Et nous avons différents algorithmes qui prennent les choses très rapidement. Par exemple, une nouvelle tombe et nous essayons de la capter en quelques secondes. Parfois, ce sont aussi de nouveaux sites web qui apparaissent que nous essayons de récupérer très rapidement.

Ce n'est donc pas comme si le temps était la seule chose qui comptait ou que le temps n'avait pas du tout d'importance. Il y a beaucoup de nuances. »

John Mueller

En résumé, Google fait des estimations sur les signaux de classement des nouveaux venus. Mais il ne dit pas sur quels éléments il se base.

La réponse de John Mueller confirme que de nombreux algorithmes œuvrent à la détermination du positionnement au sein des résultats. Il donne une idée des raisons pour lesquelles certains jeunes sites s’afficheront et d’autres non. Et mettre un site en quarantaine pour vérifier s’il est digne de confiance n’en fait pas partie.

Écoutez sa réponse en live (VO) :

John Mueller, Senior Webmaster Trends Analyst chez Google (janvier 2020)

🐣 Pourquoi un nouveau site n’est-il pas bien classé sur Google ?

Les ingénieurs de Google ont indiqué avoir besoin de suffisamment de données pour évaluer un site. Aussi, un nouveau venu doit prouver son expertise et sa fiabilité.

Pour gagner la confiance du moteur, il devra également développer un bon profil de backlinks.

Toutes ces conditions sont difficilement atteignables dans un laps de temps très court. Il sera donc complexe pour Google de déterminer quel positionnement lui attribuer dans les résultats de recherche.

Voici quelques raisons qui expliquent un mauvais classement sur Google :

> Un contenu insuffisant

Pour comprendre la pertinence de votre site par rapport à une thématique, Google doit parcourir ses pages. Si le niveau de contenu publié est faible, il ne sera pas en mesure d’évaluer son objectif ni sa qualité.

> Peu de backlinks

Le netlinking est l’un des leviers SEO les plus importants pour bien classer un site dans les moteurs de recherche. Si vous avez encore peu de liens entrants, Google ne pourra pas le positionner très haut.

⚠️Prenez soin de ne pas sombrer dans des pratiques « black hat » non recommandées par Google. Une obtention trop rapide de backlinks de mauvaise qualité peut être contre-productive et vous attirer des sanctions.

> Pas assez d’utilisateurs

Un trafic trop léger générera un volume de données insuffisant. Google ne pourra pas analyser le comportement de vos visiteurs :

  • le pourcentage de clics ;
  • la durée de chaque session ;
  • le taux de rebond ;
  • etc.

Tant que votre site ne peut pas fournir à Google les éléments qui lui permettront de se positionner plus haut, il ressentira l’effet bac à sable. Voyons maintenant, comment sortir de la Sandbox.

🚀 Comment ranker plus rapidement sur les moteurs de recherche ?

Pour éviter de sombrer dans le bac à sable, redoublez d’activité dès que votre site est en ligne. Augmentez la création de contenu de qualité et reliez-le à la Toile. Voici quelques éléments qui devraient être traités en priorité :

> Indexer son site dès que possible

Vous pouvez lancer votre domaine avant le site. Une simple page indiquant qu’il est en construction permet de le mettre en ligne.
Cependant, l’ancienneté ne sera décomptée qu’à partir de son indexation par Google.
Pour vérifier le nombre d’URL indexées, tapez « site : votre-nom-de-domaine.com ».
Pour accélérer le processus, enregistrez votre domaine sur Google Search Console et envoyez un plan de site XML.

indexer son nouveau site avec rank math

Si vous avez installé un logiciel SEO tel que Rank Math, vous pourrez obtenir un sitemap XML dans l’onglet « Réglages du plan de site ».

sitemap sur google search console

Il ne vous reste plus qu’à enregistrer votre plan de site sur Google Search Console dans l’onglet « Sitemaps ».

⚠️ Si vous rencontrez des soucis d’indexation, n’hésitez pas à consulter mon article « Indexation Google : je ne trouve pas mon site ». Vous y trouverez des solutions efficaces.

> Réaliser un audit SEO post-lancement

Assurez-vous qu’aucun problème technique n’empêche le classement de votre site web.

👉 Rechercher les problèmes d’indexation :
Vérifiez que les moteurs de recherche peuvent accéder à vos pages importantes.

👉 Rechercher les problèmes d’expérience utilisateur (UX) :
Google se préoccupe de plus en plus du bien-être de l’utilisateur. Il hésitera, par exemple, à classer des pages orphelines ou situées à plus de trois clics de l’accueil.

L’outil Google Search Console vous aidera à trouver les erreurs potentielles concernant l’UX. Dans l’onglet « Améliorations », vous accéderez à deux rapports d’expérience utilisateur :

  • Les « signaux web essentiels » (Core Web Vitals) regroupent trois mesures ayant trait à la vitesse de la page. Vous pourrez vérifier la durée de chargement des éléments ou en combien de temps le contenu devient interactif.
  • L’ergonomie mobile surveille l’affichage sur smartphone et particulièrement : la lisibilité de la police ; la taille des boutons ; la largeur du texte et des visuels ; etc.

> Rédiger du contenu ciblé

éviter le bac à sable par du contenu ciblé

Google aime les sites de niche spécialisés sur une seule thématique. Vous pouvez ainsi lui démontrer que vous êtes expert dans un domaine particulier. Choisissez un sujet pour vos articles et traitez-le sous différents angles.
Rajoutez régulièrement du contenu de qualité sur votre blog. Google verra dans ces mises à jour un signal fort que votre site est digne de confiance.

L’effet bac à sable empêche les nouveaux venus de bien ranker sur les requêtes populaires. Vous pouvez cependant obtenir un classement intéressant sur des expressions de longue traîne. Des outils tels que Also Asked, Ubersuggest ou Keywords Everywhere vous y aideront.

C’est également une bonne idée d’enquêter sur les mots-clés utilisés par vos concurrents éditoriaux. Un logiciel SEO tel que SE Ranking ou SEOPowerSuite vous indiquera ceux sur lesquels ils se positionnent.

Notre article « Structure optimisée d’un article de blog  » détaille les techniques pour rédiger facilement des articles appréciés des lecteurs et des moteurs de recherche.

> Développer son trafic

Générer des visiteurs vers votre site est très important pour sortir rapidement du bac à sable. Vos chances de classement s’améliorent avec l’accroissement des connexions numériques que vous développez. Pour augmenter la fréquentation de votre site et votre chiffre d’affaires, pensez à exploiter toutes les sources de trafic web. 

* Utiliser les réseaux sociaux

réseaux sociaux pour site débutant

Vous pouvez publier dans des forums ou sur des groupes Facebook de votre thématique.

Une autre solution consiste à rédiger un article sur votre blog et le promouvoir avec des publicités Facebook.

Laisser des commentaires sur des sites populaires peut également générer du trafic.

* Créer son profil Google Business Profile (ex Google My Business)

Inutile de chercher à vous inscrire auprès de dizaines d’annuaires en ligne. Cette pratique est obsolète et ne vous apportera rien. Par contre, vous pouvez développer le trafic direct vers votre site. Il suffit de cibler quelques répertoires d’entreprises que vos clients potentiels utilisent également (Pages Jaunes, etc.).

> Améliorer l’expérience utilisateur (UX)

Bien que Google affirme ne pas utiliser de signaux comportementaux pour classer les pages, il existe de nombreuses preuves du contraire. On pense qu’une attitude positive des internautes peut être d’une grande aide pour ranker :

  • visites ;
  • interactions ;
  • longues sessions ;
  • commentaires ;
  • avis et partages sur les réseaux sociaux ;
  • etc.

* Trouver ses premiers visiteurs

Comment afficher un nombre de visites suffisant quand on commence ? Vous pouvez jouer sur la communication multicanal pour le lancement du site :

  • publier une annonce sur les réseaux sociaux ;
  • en parler sur les forums ou les groupes d’intérêt ;
  • utiliser vos comptes Facebook ou Twitter personnels ;
  • etc.

* Encourager l’engagement de ses lecteurs

Concevez vos pages de manière à créer une expérience utilisateur positive :

  • contenu structuré et aéré ;
  • navigation facile et intuitive ;
  • des visuels de qualité attractifs ;
  • éviter toute distraction (pop-up, bannières intempestives) ; etc.

Invitez vos lecteurs à découvrir de nouveaux articles complémentaires. Ils passeront ainsi davantage de temps sur votre site. En travaillant différentes facettes de votre thématique, vous trouverez aisément des sujets connexes.

Vous pouvez également leur proposer des incitations telles qu’un programme de fidélité ou une récompense s’ils :

  • laissent un avis ou un commentaire ;
  • invitent leurs amis ;
  • partagent du contenu sur les réseaux sociaux.

> Développer le netlinking

En tant que nouveau site, Google ne sait pas grand-chose de vous. Mais il veut apporter du contenu fiable de qualité. Il a donc besoin qu’une page digne de confiance se classe en tête des résultats. Pour que ce soit vous, vous devrez renforcer votre autorité aux yeux des utilisateurs et des moteurs.

* Les backlinks

liens pour un jeune site

Google considère les backlinks, ces liens entrants émanant d’autres domaines, comme un signal d’autorité. Ils auront encore plus de poids en SEO s’ils proviennent de sites reconnus de la même thématique.

Si vous écrivez régulièrement sur des blogs au fort PageRank et que vous reliez cet article à votre propre site, vous obtiendrez en retour un joli lien. Petit à petit, vous gagnerez ainsi la confiance de Google et celui-ci finira par admettre votre légitimité.
En parallèle, vous positionnerez vos mots-clés concurrentiels « par procuration » sur des domaines déjà bien établis.

Le défi consiste ici à trouver des webzines de qualité prêts à accueillir vos backlinks. Si vous en repérez qui ont accepté un échange avec vos compétiteurs, c’est qu’ils sont intéressés par votre secteur d’activité. Et si en plus, ils ont admis plusieurs autres sites, vous savez qu’ils n’ont pas un accord d’exclusivité. Les chances qu’ils approuvent votre demande sont donc élevées.

* Les liens externes

Une autre manière de générer des connexions consiste à relier votre contenu à des sources de haute qualité. Ces liens externes envoient à Google un signal bien moins fort que les backlinks, mais chaque message compte pour démarrer.

Cette stratégie est facile à initier. Il vous suffit de citer un expert reconnu dans chacun de vos textes, de référencer un article d’une organisation fiable ou de créer un hyperlien vers une page faisant figure d’autorité.

Aux yeux de Google, un nouveau site est présumé non fiable. Ce dernier est mis à l’écart, dans le bac à sable, pendant qu’il fait ses preuves.
Pour être pris au sérieux, il doit envoyer au moteur de recherche de nombreux signaux de confiance. La priorité consiste clairement à développer une stratégie de création de contenu ciblé et de backlinks de qualité. Google verra ainsi que vos pages offrent des résultats pertinents et fiables pour les visiteurs.
Que pensez-vous de l’effet bac à sable ? L’avez-vous expérimenté ? Racontez-nous dans les commentaires.

Cet article vous a plu ? 📌 Épinglez-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard !

logo pinterest
google sandbox pour jeune site
éviter le bac à sable Google

Envie d'en savoir davantage sur la création de sites DIY et la visibilité web ?

Peut-être aimerez-vous aussi ces articles :

indexation par google bot

Indexation Google : où est mon site ?

Pourquoi votre site WordPress n'apparaît pas sur Google ? Voyons le processus d'indexation...

structure optimisée d'un article de blog

Structure optimisée d'un article de blog

17 conseils pour rédiger un article que vos lecteurs adoreront et Google aussi...

Wordpress org Vs WordPress com : que choisir pour son site

WordPress .org ou .com ?

Vous voules créer un site web professionnel ? Quel WordPress choisir ? .com ou .org ?...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page